Feuilleté Banane-Poire

Cela peut arriver à tout le monde de se retrouver un jour avec un frigo relativement vide, malgré une envie (étonnante s’il en est) de cuisiner. Les solutions sont multiples, pour chacun se retrouve face à des aliments différents. Pourtant, le résultat est souvent le même : soupes (mon frère me pardonne cette auto-référence éhontée), pâtes, etc… et bien sûr les incontournables compotes pour le dessert.

Maintenant, pour reprendre la formulation de mon frère :

Pour qui, pour quoi, pour quand ?

Cette recette s’adresse donc aux personnes qui n’ont plus que certains ingrédients très particuliers dans le réfrigérateur, mais soyons honnêtes, les chances qu’il vous reste très exactement la même chose que moi sont minimes, et c’est pour cette raison, qu’exceptionnellement, j’ouvre l’usage de cette recette aux personnes qui ont tout simplement envie de cuisiner un dessert facile à faire, dont le goût de banane, adouci par la poire et la crème, saura ravir vos papilles, additioné à un mélange de consistances des plus intéressants, le feuilleté de la pâte produisant un couple surprenant -mais non moins agréable- avec la compote gélifiée et les morceaux de poire légèrement cuits.

Ingrédients

Ce qui restait dans mon frigo ce jour fatidique, soit :

  • 2 bananes
  • 3 poires
  • 1 noisette de beurre
  • un peu de sucre (à ajuster en fonction des goûts de chacun)
  • 2 bonnes cuillères de crèmes fraiche (j’ai une préférence pour la crème liquide entière, mais on fait avec ce qu’on à…)
  • 1 petite cuillère à café de vanille
  • 3 feuilles de gélatine
  • 2 pâtes feuilletées (achetée ou travaillée à la sueur -figurative- de vos mains, un article ultérieur y sera peut-être consacré)
  • 1/2 sachet de sucre vanillé

(Pour 8 personnes environ)

Attention, il ne s’agit là que des ingrédients pour la première partie de la recette

Aux fourneaux !

Je sépare la recette en deux parties, en commençant par la préparation de la ‘compote’ (qui n’en est pas vraiment une, d’où les guillemets) :

Tout d’abord, faites chauffer une casserole à feu moyen (5 sur 9 pour moi),

Déposez le beurre au fond, suivi du sucre, de manière à faire un caramel. Attention, ne pas mélanger le caramel, laissez le sucre fondre doucement.

Découpez les bananes en rondelles et mélangez-les au caramel, puis laissez cuire quelques minutes sans couvrir

A ce stade la cuisson, une délicieuse odeur devrait se répandre dans votre cuisine

Ajouter une poire, et laissez cuire sous un couvercle ( pensez à continuer à mélanger régulièrement)

Quand la préparation ne colle plus au fond, il est temps pour la deuxième poire de rejoindre sa première sœur, pour quelques minutes sous un couvercle,
Non sans avoir mis de côté la gélatine à tremper dans un verre d’eau froide

Puis, il conviendra de retirez la casserole du feu, et d’introduire dans la préparation, en mélangeant bien, la dernière poire, la vanille, la crème fraiche, et la gélatine (si elle a déjà été relativement assouplie par l’eau, sinon attendez un peu)

Ne faites pas attention à la quantité de crème fraiche, j’en ai rajouté ensuite

Réservez au frais pendant au moins une heure, que la préparation se solidifie.

Vient ensuite la seconde partie, la plus simple (non pas que la partie précédente était compliquée, n’exagérons rien):

Déposez une pâte dans un plat à tarte.

Jusque là, rien de compliqué

Versez la moitié de la préparation à l’intérieur, et repliez les bords au centre, en veillant à bien appuyer pour fermer la pâte.

Saupoudrez de sucre vanillé et enfourner dans un four chaud pendant 35m à 200 °C. Réitérer avec la seconde pâte et la deuxième moitié de compote.

C'est encore meilleur que ça en a l'air
Ca fait envie, non ?

Laissez refroidir avant de déguster, afin que la compote ait le temps de se resolidifier.

Et voilà, c’est sur ces bons mots que nous nous quittons, j’espère que vous apprécierez la recette.

/!\ Ne pas conserver au réfrigirateur, la pâte risque de ramollir

 

 

 

Scones Luxembourgeois

Les scones sont les pendants britanniques des muffins américains. Notez le choix judicieux de « britannique » et non « anglais » : les écossais ont en effet significativement contribué à faire des scones ce qu’ils sont aujourd’hui, d’après Wikipédia. Si l’on doit bien admettre que la cuisine outre-manche n’a pas toujours la côte, les Scones font sans aucun doute partie des choses à garder chez nos voisins eurosceptiques.

Pour qui, pour quoi, pour quand ?

Les scones sont absolument parfaits pour le petit déjeuner, mais également pour déguster avec le thé à 17 heures. Ce sera d’ailleurs un thème que nous devrons aborder : ne buvez pas n’importe quel thé avec vos scones !

Il est assez facile de faire les scones en quantité assez conséquente. Permettez-moi donc de vous dévoiler ma stratégie personnelle : préparez plus de scones que vous n’en avez besoin. Mangez-les en famille, avec des amis ou des collègues (en semaine ou le week-end selon le choix précédent), puis gardez jalousement les scones restants : ils constitueront votre goûter dans l’après-midi !

Ingrédients

Pour préparer 4 scones, il vous faut :

  • 200g de farine blanche
  • 75g de beurre
  • 2 cuillers à soupe de sucre
  • Un demi sachet de levure chimique
  • Un œuf
  • Du lait (20g environ)
  • 30g de raisins secs
  • 60g de noisettes
  • Une pincée de sel
  • Une cuiller à soupe de crème fraiche entière

Oh, vous vous demandiez ce que nos scones avaient de luxembourgeois ? En l’occurrence : la farine, le beurre, le sucre, et l’œuf. Potentiellement, les noisettes aussi. En outre, les premiers scones réalisés à partir de la présente recette ont été préparés et cuits au Luxembourg.

Jeu ludique pour les enfants : trouvez l’œuf.

Aux fourneaux !

La préparation des scones est assez simple et rapide.

Tout d’abord, versez tous la farine, le sucre, le sel et la levure dans un saladier. N’oubliez pas le sucre, même volontairement. Il permet de mieux développer les saveurs du scone. Mélangez-les légèrement. Ensuite, rajoutez le beurre découpé en petits morceaux. L’étape suivante est plus facile si le beurre est à température ambiante, mais ce n’est pas essentiel.

Egrainez le beurre dans la farine jusqu’à obtenir un mélange relativement homogène et fin. Cependant, ne recherchez pas la perfection : même s’il reste des petits morceaux de beures qui ne font pas un sable fin, cela n’est pas grave. Ces morceaux vont même améliorer la texture finale des scones !

A présent, découpez les noisettes en petits morceaux avant de les ajouter, ainsi que les raisins, dans la mixture. Mélangez afin de répartir équitablement nos fruits secs.

Dans un verre ou un petit récipient, cassez l’œuf et versez-le, blanc et jaune. Ajoutez également le lait ainsi que la crème fraiche. Mélangez quelques minutes avec une fourchette, afin d’obtenir un beau mélange homogène. La crème fraiche va aider à ce que les scones soient bien aérés et aient une consistance optimale.

Faites un trou au milieu de la mixture d’ingrédients secs, et versez le liquide. Mélangez jusqu’à ce que vous puissiez former une boule inégale. Il est très important de le pas trop mélanger ou malaxer la pâte : dés qu’elle tient à peu près en boule, vous pouvez passer à l’étape suivante !

Saupoudrez généreusement une surface avec de la farine. Déposez votre pâte à scones, et étalez là à la main, de manière à obtenir une surface uniforme et quelques 3-4 centimètres de hauteur. Saississez-vous de votre découpeur préféré, ou d’un verre, et découpez les scones. Dépôsez-les sur une plaque de four couverte d’une feuille de papier cuisson. Utilisez les chutes pour reformer une pâte et répéter l’opération.

Enfin, nous allons dorer le dessus des scones en utilisant le reste au fond du verre dans lequel nous avons mélangé l’œuf, le lait et la crème. S’il ne reste pas de liquide, vous pouvez rajouter un petit peu de lait. Vous pouvez vous servir de vos doigts, ou bien de votre pinceau préféré !

Enfournez enfin les scones dans un four préchauffé à 200° pour 20-25 minutes, ou jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés de toutes parts. Vous pouvez retourner la plaque à mi-cuisson pour obtenir un résultat  plus uniforme.

Service

Les anglais, écossais et leurs comparses irlandais trouvent toujours des manières différentes de déguster les scones. Tout le monde a l’air de s’accorder avec le fait qu’il faut les couper en deux, et utiliser de la confiture.

Je recommanderais de mettre du beurre demi-sel avant d’appliquer généreusement de confiture de fruits rouges, mais certains préfèrent oublier le beurre, et rajouter une généreuse dose de crème battue sur la confiture des demis scones. Suivez votre instinct, et optez pour le beurre !

Autre question essentielle lorsqu’il s’agit des scones : que boire avec ? C’est évidemment une fausse question. Il faut boire du thé English Breakfast. En faisant preuve d’une grande tolérance, on pourrait accepter un single estate au lieu du blend anglais, avec par exemple un Assam indien. L’Irish Breakfast pose un problème éthique, et nous l’éluderons donc habilement en l’oubliant volontairement.

Le jus d’orange est optionnel – mais fortement recommandé. Oubliez-ça, il est obligatoire.